Le début d’une étape

On est le 31 août 2017, nous sommes ensemble depuis presque 4 mois, nous bossons comme des dingues a jongler entre 2 emplois ou plus de 35h semaine, on vient d’emménager il y a 2 mois dans notre appart parce que squatter mon studio 2 mois nous a largement suffit pour comprendre que nous voulions la même direction, quand j’attend dans la salle d’attente du gynéco-obstétricien.

Depuis l’an dernier, après avoir passé quelques tests, après une énième tentative d’avoir un enfant et surtout des cycles a vous dégoutter de la vie, on me dit que mes ovaires présentent plusieurs micro-kystes (j’apprendrais a terme que ça s’appelle un syndrome OPK), que je peux passer encore 2 ans de test mais qu’une FIV voir même un don d’ovocyte sera à envisager. Je sais donc depuis l’an dernier qu’avoir un enfant naturellement ne sera pas dans mes projets. Et c’est des années d’échecs – quand mes ex partenaires sont devenus des papas – qui confirmeront bien que non, une grossesse naturelle, ça sera pas pour moi. J’encaisse, j’en ai bavé dans la vie alors après tout, un peu plus un peu moins.

Je le rencontre en mars au travail, nous formons un couple en mai, et comme chaque fois je parle rapidement de ce problème. Je ne veux pas qu’un homme perde son temps avec quelqu’un qui ne peut pas avoir un enfant naturellement. Et cette fois la donne est différente, il est plus jeune que moi, le temps des procédures il ne faudrait pas qu’on se retrouve avec une grossesse a risque parce qu’on aura tellement attendu que je me retrouverais à être maman a 40 ans.

Mais ce n’est pas la question. Non aujourd’hui je viens pour un contrôle banal. Un frottis. Mais avant de partir je me palpe les seins (idée a la noix et comment vous faire flipper 30min avant votre rdv) J’ai mal. Je sens quelque chose. Merde c’est peut être un cancer en fait ? L’attente est longue. J’arrive en avance. Le gynéco est en retard de 30min. Puis j’entre enfin dans son bureau.

Je relate mon parcours. Il veut vérifier mes ovaires, puis fera l’examen habituel. Il installe la sonde et là me dit tout le naturellement du monde “ moi ce que je vois c’est un bébé surtout “. Quoi ? Pardon ? Un bébé ? Vous êtes sûr ? Encore trop tôt pour entendre son coeur, trop tôt pour qu’il est une quelconque forme mais oui, c’est bien un début de grossesse. Mes dernières règles feront estimer que je suis a 1 mois de grossesse (6SA+2), on apprendra 3 semaines après que j’étais qu’a 23 jours (5SA+3)

7sa5
Echo a 7SA+5

Erreur médicale ou miracle ? Dans tous les cas, les années précédentes d’essaies ne sont pas en ma faveur. C’est un cadeau de la vie.

Je lui annonce le soir même, un restaurant improvisé a la dernière minute, il se doute de rien ou peut être de quelque chose mais sans conviction. J’attend d’être installée a notre table pour lui raconter mon RDV, et il dit en plaisantant  » t’es enceinte « . Mais en fait oui, c’est bien ce que je lui annonce. Je lui laisse le choix, je pense a son âge, sa carrière montante, mais son regard ému et ses mots sont rassurants. On garde notre bébé, on continue notre chemin main dans la main. Hors de question qu’on se sépare.

Nous avons la chance que ça soit une relation sérieuse, on vient d’emménager dans un (petit) T3, on évoque rapidement nos projets professionnels a adapter. Voilà comment notre relation à passé une étape.

Publicités

2 réflexions sur “Le début d’une étape

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s