Entretien prénatal : quand la sage femme devrait toujours être sage

Entretien prénatal ? C’est a dire ? Je me fais un tête à tête avec le truc dans mon ventre là ? Et on cause ?

Non, ce rdv – qui est à partir du 4ème mois de grossesse – est un rdv avec une sage femme, qui dure en moyenne 45min (certaines ont tellement de questions que ça prend plus de temps) et tourne autour de la grossesse (et un peu du avant), du rôle de futurs parents et parents qui va arriver, et l’après. Ça peut être sur l’aspect professionnel, financier pour certains, autour de la contraception, l’aspect médical etc. Il est totalement pris en charge pas la sécu. Il a été instauré en 2007.

La CAF a transmis à la PMI (protection maternelle et infantile) ma déclaration de grossesse et elle m’a envoyé un courrier pour m’inviter a prendre contact avec leur sage femme et réaliser ce fameux entretien. Un rdv qui vient presque a moi, bingo c’est parti, j’appelle et prend mon rdv toute contente, bien plus a l’aise de discuter de la grossesse qu’au 1er trimestre.

le-perinee-cest-quoi
Source de l’image : https://www.bonsplansmaman.com

Le rdv est dans 2 semaines, je tanne Gaë pendant tout ce temps « t’as des questions ? non ? punaise moi non plus, on va arriver les mains dans les poches  »
Mais c’est pas grave, elle, elle en posera, après tout c’est son métier, on est pas le 1er couple sans questions, je me pollue pas avec cette « angoisse « .
Viendra finalement la seule et unique question quelques jours avant : vers où je me tourne pour faire cette préparation a la naissance.

Le jour J arrive, on est reçu par une sage femme et une élève.
Questions de bases, qui nous sommes, ce que nous faisons dans la vie, comment on a découvert la grossesse.

Viens la question de la reconnaissance anticipée (et je te prépare un article car en ce moment ça revient très souvent !), je pose ma seule question et la réponse est brève :
« Voilà une liste de sage femme. Euh ben celle là est près de chez vous, celle là aussi  »
D’accord, très bien, mais me déplacer un peu ça me dérange pas, ce que je ne manque pas de lui dire « oui enfin a coté c’est bien aussi « . Ouais…. Je m’attendais a savoir lesquelles pratiquaient quoi et si j’avais une idée du type de cours que j’envisageais. Rien de tout ça !
On évoque l’allaitement « ah ben y a des réunions d’informations, tenez… voilà les dates  » bon … et on ressortira 10min après avoir posé notre popotin sur les chaises.

J’essaie de me convaincre que c’est parce qu’on a pas eu de question que ce rdv était court, mais vu notre parcours, je me dis qu’elle aurait pu nous parler de la contraception pour après par exemple. Après une discussion avec la marraine de bébé autour de son rdv, je me dis qu’il y a une c**ille dans le potage, on est passé a côté de quelque chose.

De toute façon, il va bien falloir prendre les cours pour la préparation a l’accouchement, sa liste de sage femme je l’ai laissé dans un coin (j’ai fini par la jeter) et je me suis mise sur internet a la recherche de sage femme sur Caen et ses alentours. Je tombe sur celle que j’ai rencontré hier, son site internet me donnait envie d’y aller, je l’appelle en lui expliquant que j’avais déjà eu un rdv pas du tout concluant, pas de soucis, le rdv est prit !
Cette sage femme pratique 2 préparations a la naissance, type Bonapace ou classique. (Me demande pas ce que c’est le Bonapace, je ne me suis pas renseignée et j’ai oublié de lui demandé)

Me voilà dans la salle d’attente, seule cette fois, Gaë travaille, on s’est mis d’accord que c’était pas nécessaire qu’il soit là (s’il avait une question, il me l’aurait dit et j’aurai demandé) et on s’est mis d’accord en avance qu’il ne bloquerait pas ses journées pour les cours sur la préparation a la naissance, sauf si c’est lié a des choses qui peuvent m’aider ou me soulager. (Je le répéterai jamais assez, la communication les filles ! Tout le temps !)

Je suis ressortie 45min après mon rdv. Voilà, tu as bien lu, 45min.
Je suis entrée avec 0 question et ressortie avec pleins de réponses.
J’ai rigolé (elle a un super humour), j’ai aimé ce qu’elle dégage (une joie de vivre, un sourire, une aisance, elle te met a l’aise par elle même et sa simplicité).

Mais du coup on a fait quoi pendant 45min ? On a discuté.
Ce qu’on fait dans la vie, comment on a découvert la grossesse, la contraception pour après, l’éventuelle reprise du travail, comment j’envisageais l’accouchement et je pense que j’en oublie d’autres.
Et ses questions (autant que ses réponses) m’ont plu ! Je te livre un petit peu de moi et ma santé, peut être que t’es dans une situation un peu comme la mienne, que t’as pas eu ton rdv, et que tu pourras en parler au prochain rdv.

Je fais de la tachycardie, comprend qu’en gros j’ai un cœur qui bat autour de 130 battements par minute (bpm), même assise sur mon canapé. De jour comme de nuit, ça peut durer 2min comme 10min. Généralement moins d’une heure mais plusieurs fois par jour.
Au repos j’étais a plus de 90bpm, jusqu’à un accident de moto qui m’a « régulé  » et m’offre un 60bpm en moyenne (faut bien y voir un certain avantage a cet accident quand même)
Les cardiologues s’étaient entendus que du moment que je gère, ne ressens pas le besoin d’être traité, on laisse comme ça. C’est dû a un temps de repos trop court entre 2 battements (en 2008 on me diagnostiqué avec la maladie de Bouveret, et j’ai été opéré, sans succès !)
Le gynéco n’aime pas vraiment le fait que je fasse des crises, même si ça n’a pas d’incidence immédiate sur bébé, mais ça peut avoir une incidence sur l’accouchement (entre autre)

bpm
Voilà ce que ma montre cardio enregistre. En sachant que le 25 décembre j’étais levée a 11h et chez moi a partir de 14h,. Le 16 décembre et 9 janvier se sont sur des nuits. Chaque prise de mesure est faites toutes les 10min. Le 9 janvier est enregistré 4 prises de mesures en crise. Je n’ai partagé qu’un condensé pour que tu puisses voir ce que ça donne, sur une semaine, si j’ai un jour sans crise c’est le maximum.

La sage femme m’a demandé comment j’envisageais l’accouchement, si j’avais des envies particulières. Je n’ai pas fait de projet de naissance, parce que pour moi la raison est évidente : du point de vue médical, je ne serais pas maître de cet accouchement, je sais que je risque une césarienne au dernier moment, parce qu’ils ne prendront pas de risque.
Et là, cette merveilleuse dame m’a apporté pleins de réponses (alors que j’aurai pu y penser, même ma famille, ma mère ayant la maladie de Bouveret et ayant fini a l’hôpital plus d’une fois pour ma petite soeur).
J’attend mon rdv du 24 janvier pour en discuter avec le gynéco, dans lequel je demanderai a voir un cardiologue, qui lui mettra son accord – ou pas – sur si je peux accoucher par voie basse.
L’envisager sans péridurale lui semble presque impossible. Je voulais m’offrir ce luxe d’avoir le choix, jusqu’à atteindre mes limites et peut être la possibilité sans.
Si au début elle me parlait que j’aurai une péridurale plus tôt pour éviter la douleur qui peut déclencher les crises, elle m’a finalement laissé entendre que tout est faisable sans, mais avec l’étroite collaboration et accord du cardiologue, du gynéco et de l’anesthésiste.
Ce qui du coup me semblait flou, autant pour faire les cours et préparer cette naissance, me semble d’un coup net : je vais pouvoir savoir si accoucher par voie basse est faisable. J’en saurais plus d’ici le mois de février.

Ça ne veut pas dire que j’échapperais a la césarienne, ça veut juste dire que ce ne sera pas forcément ma seule option. Et si c’était le cas, eh bien tant pis ! Ça sera peut être plus simple a préparer.

La préparation a la naissance sera classique. J’ai tous mes rdv de programmé. Un toutes les deux semaines pour mon cas. J’avais le choix de tout condenser en un par semaine. Les cours se font par groupe de 3 maximum, il se peut que je me retrouve seule, et elle mélange les personnes, je ne rencontrerais pas toujours les mêmes personnes et ça permet que si d’autres ont des questions, j’aurai peut être des réponses sur des points que je n’avais pas pensé.
Elle m’a demandé si Gaë pouvait au moins participer a un cours qui lui semble essentiel et obligatoire, un cours pour soulager en fin de grossesse et aider pendant l’accouchement. Et optionnellement sur un autre cours (mais j’avoue ne pas avoir retenu le thème, trop d’information d’un coup)
Elle fait de l’acupuncture, tout prit en charge puisque je suis dans mon 6ème mois, et oh joie que de savoir ça, j’ai déjà mon rdv pour mardi qui arrive.
Il faut savoir que la préparation s’arrête généralement 1 mois avant le terme (une fois que bébé n’est plus en risque de prématuré, il peut arriver a tout moment et ça serait dommage que ton dernier cours tombe après sa naissance….)
Si jamais je n’ai pas d’accord pour accoucher par voie basse, elle me changera sur un cours pour préparer au mieux la césarienne.

Malgré que ça soit mon 2nd entretien prénatal, il a totalement été pris en charge ! (J’étais prête a le payer de moi même au besoin)

Pour conclure ces 2 rdv, il me semble important de te rappeler que tu dois t’entourer de professionnel de santé avec qui tu te sens à l’aise, écoutée, aidée et soutenue !

Si tu ne sens pas un professionnel de santé, changes en ! Le plus tôt c’est le mieux tout de même, mais il n’est jamais trop tard.
Tu ne leurs dois rien, c’est ton corps, ta grossesse, être suivi par des personnes envers qui t’arrives pas a te sentir a l’aise ou poser une question, risque de te frustrer, de t’angoisser encore plus et d’en ressortir mal.

Pour le coup, ma sage femme ne pourrait pas me suivre sur toute ma grossesse, elle ne suit que les grossesses dites normales et donc sans risque.
Bon ça te rappelle gentiment que t’es considéré a risque même si c’est pas un « gros  » risque (Non doudou ne te fâche pas ! Je sais que tu considères que je suis une grossesse a risque depuis le début et que je minimise), et que t’es malade, mais je l’ai pas senti comme ça quand elle me l’a dit.
Comme je suis déjà suivi mensuellement par mon gynéco-obstétricien, il n’y a pas de soucis a continuer comme ça et qu’elle assure la partie préparation.
Pour l’après contraception, j’envisage le stérilet, on en a pas encore discuté toutes les 2, j’en referais un point quand ce moment arrivera, et là aussi, elle me le posera mais elle aime pas trop l’idée de la tachycardie, mais ça va, elle devrait pouvoir le faire.

Publicités

6 réflexions sur “Entretien prénatal : quand la sage femme devrait toujours être sage

  1. Tu as bien raison pour ma part nous avions fait la visite prénatal et ça a durée seulement 20min nous y étions allés ensemble avec martial. En ce qui concerne les sages femmes j’étais suivi à l’hôpital Arnaud de Villeneuve et par conséquent je voyais toujours la sage’ femme à l’hôpital et elle était top pour ce qui concerne les cours d’accouchements je les ai fait à l’hôpital la peyronie (qui est collé à Arnaud de Villeneuve) il y avait 10 séances à faire les 2premieres étaient en salle et les 8autres à la piscine qu’ils ont dans l’hôpital c’était génial j’ai adoré les cours de préparation dans l’eau on est totalement détendu on sent davantage son corps lorsqu’on s’entraîne a pousser dans l’eau et on a cette sensation de légèreté que procure l’eau. De plus l’eau était chauffé donc c’était vraiment parfait 🙂 si tu as l’occasion de faire les séances de préparation dans l’eau profites en et fonce !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s