Dépistage trisomie ou tri-test et DPNI

Arrivée a ton échographie de la T1, tu auras la possibilité de faire le dépistage de la trisomie 21, aussi appelé tri-test. Oui le choix, parce que tu n’es pas obligée. Il faut néanmoins respecter un délai, un nombre de SA, mais ne t’inquiètes pas de ça, tous les médecins savent le délai, tu ne seras pas oubliée.
Ce test n’est pas obligatoire mais est entièrement pris en charge. Alors même si tu n’as pas d’antécédent dans ta famille, peu de chance a 1ère vu d’avoir un risque, et une clarté nucale excellente, fais le !

Untitled-1-7
Source : https://www.zonegrossesse.com

Ce test met aussi en évidence tes hormones (l’alpha-fœto-protéine, le bêta-HCG et l’œstriol non conjugué) qui eux aussi déterminent des risques, notamment de trisomie 13, 18 (en plus de la 21), et les éventuels problèmes de colonne vertébrale (et ses terminaisons), croissance, placenta ou développement cardiaque (et j’en oublie sûrement d’autres, après tout je ne suis pas médecin)

A savoir que ce test, t’annonces une chance sur X d’avoir ce gêne sur bébé. C’est un pronostic, pas un diagnostic.

Tu n’auras pas les résultats directement. C’est la personne qui te suit dans ta grossesse qui les aura dans les 2 semaines environ. Ils ne t’appellent pas pour te dire que le résultat est bon, mais ils t’appellent pour te dire que ça ne va pas.

Si le risque est élevé, tu auras droit a d’autres examens plus poussés pour connaître les risques. Ça peut passer par un DPNI (dépistage prénatal non invasif) ou une amniocentèse (prélèvement du liquide amniotique) ou une choriocentèse (prélèvement dans le placenta) ou cordoncentèse (prélèvement dans le cordon ombilical)

Dès l’instant où ton tri-test est bon, où on ne t’a pas appelé, tu attends patiemment ton RDV mensuel et ton médecin qui te suit te dira qu’effectivement tout va bien.
Inutile de stresser, en tout cas, il faut vraiment appliquer le « pas de nouvelle, bonne nouvelle  »
Au plus on attend pour avoir un bébé, au plus le risque augmente, je pense a toutes ses futures mamans autour des 40 ans qui malheureusement passent par plus de test bien qu’il n’y ai pas de soucis généralement, et qui ont une angoisse de plus.

Pour notre part, on a 1/10000 d’avoir un risque et une clarté nucale a 1,1 ne laissait rien présager de mauvais.
Et pourtant j’ai été appelé parce que j’ai une hormone de grossesse trop basse. J’ai fait je ne sais combien de recherche, ruminé pendant 1 semaine, parlé avec Gaë qui lui était totalement zen vis a vis de ça, parce que les médecins ne semblaient pas inquiet.
Sur tous les témoignages que j’ai lu, pour un parcours/résultat similaires au mien, toutes les naissances se sont bien déroulées. 
Ce qui m’inquiétait le plus, c’est que mon léger soucis cardiaque (dont j’en parle dans mon article sur l’entretien prénatal) soit transmis a bébé de façon beaucoup plus grave, et on aurait pas pris de risque de lui faire vivre une maladie qu’on aura jugé trop pesante.

Après une écho morpho (réalisable uniquement a partir de 17SA pour voir ce qu’il y avait a voir) et une longue attente de 2 semaines pour arriver à ce terme, on a pu voir notre bébé sous toutes les coutures et tout va bien. En gros on a eu droit a la même échographie que tu as a la T2, en avance. Un peu de 3D aussi, une attention particulière au niveau du placenta, des mesures, du coeur. Et évidemment j’aurai quand même la « vraie écho morpho  » de la T2.

Je suis arrivée relativement sereine lors de l’examen, la peur était très loin au fond de moi, on avait discuté ensemble des éventuelles possibilités en cas de problème, je ne voulais voir que le positif de la vie et de cette grossesse miracle et faire « profiter  » a bébé de ma positivité qui me poursuit dans ma vie.
Il était inutile après cet échographie de penser au pire, on a déjà vu des futures mamans qui se sont vus révélé des soucis au cours de la grossesse, malheureusement, et je pense fort a elles, généralement c’était des fausses alertes ou des soucis qui sont surmontable (j’entend par là : pas une maladie incurable) et même sans ça, je n’ai pas plus ou moins de risque d’avoir un soucis – ou non – par la suite.

J’ai quand même réalisé un DPNI, une prise de sang qui actuellement n’est pas pris en charge par tout le monde et coûte pas loin de 400€. Par chance, la maternité où je compte accoucher la prend en charge,  et c’est pour ça qu’on est allé au bout des tests.
Cette prise de sang assure le dépistage des trisomies 13, 18 et 21 uniquement.
Ce test ne révélera aucun problème, si ce n’est que j’ai un papier a faire remplir suite a la naissance de bébé pour dire si effectivement tout va bien ou pas.

Publicités

6 réflexions sur “Dépistage trisomie ou tri-test et DPNI

  1. J’ai eu le même parcours pour ma deuxième avec l hormone de grossesse très basse mais moi à ce moment là n’étais pas encore d actualité cette fameuse piqure qui maintenant est régulièrement proposer en cas de doute .. moi je n’ai eu qu une écho de contrôle ou on m’as assurée que bébé allais parfaitement bien et ça a étais le cas 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s