Bulletin trimestriel : bilan du 2nd trimestre

Ça y est on passe au dernier trimestre ce qui veut dire qu’il est l’heure de faire le bilan de ce 2nd trimestre ! Et si t’as raté le 1er trimestre, il est là !

A l’image du 1er bilan, tu retrouveras donc ici mes changements d’appétit, mes changements corporel, les premiers coups et stress et enfin, comment ça se passe sous la couette (encore !!) Et je ne fais toujours pas dans la dentelle ! Ici je décomplexe !

2018-01-18_ 2moisdemi 5moisdemi

2 mois et demi VS 5 mois et demi

Un changement avec le rapport a la nourriture ?

Au 1er trimestre j’étais une incontournable du salé, le fromage dominait le monde et je ne jurais que par le kiri. Eh bien là c’était tout l’inverse ! Je me suis revue manger beaucoup de sucré, enfin c’était pas difficile de faire plus qu’au 1er trimestre, mais surtout avec envie ! J’ai diminué ma consommation en fromage pour la peine.

Mon appétit s’est régulé petit a petit et a diminué, je fais rarement plus de 2 repas par jour (un petit déjeuner et un repas) parce que je n’ai pas plus faim. Mes nausées étant parties je ne ressens pas ce besoin de manger pour les calmer (ouais ça marchait comme ça chez moi !) J’ai des jours où j’ai grandement faim aussi, je mange toujours en fonction de mon appétit. Les fringales se sont fait plus rares mais sont encore présente quelques fois.

Je me suis vu prendre mon 1er kilo juste avant les fêtes, le 2nd après les fêtes, et je croyais avoir pris le 3ème mais je résiste a priori et n’est pas encore passé la barre au dessus ! Ce qui m’a également valu d’échapper au test du diabète (pas d’antécédent, une morphologie qui convient au docteur et une prise de poids limitée qui est en fait uniquement le poids de bébé)

Les changements corporels

Bon inutile de te dire que j’ai pris du ventre, du ventre, et euh du ventre. Enfin niveau poitrine je suis pas a plaindre non plus, là aussi j’assure l’augmentation.

On a surtout vu le changement au 1er de l’an, où j’avais l’impression que bébé poussait mon ventre avec son corps, en 3 jours j’ai affiché un babybump très bien sorti. Et entre 24 et 26SA, on a encore vu la différence.

2018-01-22_ 24SA 26SA.jpg

24SA VS 26SA

Niveau poitrine je suis toujours en brassière de sport mais même elle commence a être limite. J’hésite encore a acheter les soutiens gorges d’allaitement, il parait qu’on prend une taille de plus avant l’accouchement…

J’ai eu une sciatique prononcé de décembre a janvier, qui en fait était une sciatalgie, (c’est quand ça descend pas jusqu’en bas des jambes mais que ça reste du creux de la fesse au bas du dos) des 2 côtés en même temps parfois sinon c’est pas marrant et c’est l’acupuncture qui a fait des miracles sur moi !

Ma peau est moins sèche mais présente toujours une haute sensibilité notamment au moment de devoir se dépoiler les jambes.
Ma nouvelle crème anti vergetures me convient parfaitement et comme je l’avais prédit, après la cuisse gauche, c’est la droite qui s’y est mise (beaucoup moins que la gauche d’ailleurs, elle devait pas être si jalouse que ça).

Toujours aussi glamour, je continue mon mode de constiprout (= constipé) même si je vais a la selle de temps en temps mais j’ai eu droit a Momo qui m’collait au bask’ de temps a autres, j’aime pas l’Hépar, je me suis pas résignée (Momo qui colle au bask ? Ah euh oui traduction les hémorroïdes. Je fais toujours pas dans la dentelle, j’avais prévenu)

Je ne vois plus mes pieds mais mon nombril est toujours a sa place, il va pas tarder a faire coucou d’ailleurs, mais j’ai toujours accès a ce qu’il y a plus bas.

Les premiers coups et stresse

J’ai fait un premier tour aux urgences a 3 mois pleins après un weekend de travail, pour être arrêtée définitivement 2 semaines après (vers 16SA). Il fallait déjà penser repos, et ça devenait compliqué avec le fait que je portais des personnes âgées dans mon travail.

J’en parlais dans mon article sur le tri-test, j’avais une hormone de grossesse trop basse qui pour le moment se révèle sans incidence sur bébé.

Et puis finalement ses premiers coups a 16SA+4. J’en parle aussi dans mon article sur l’attente des premiers coups, au début c’est rare, une fois dans la journée, ça ne se voit pas, et puis ça s’amplifie, devient de plus en plus régulier etc.
Début janvier j’ai pu commencer a me mettre derrière Gaë pour dormir, mon ventre contre son dos, et il profite des coups de bébé également. C’est un moment qu’il apprécie même s’il est toujours étonné de l’intensité des coups.
Fin janvier, j’ai su que bébé avait la tête en bas lors de mon écho mensuelle, je l’ai aussi senti parce que la veille j’ai eu bien mal au ventre, et depuis j’ai un bébé qui adore me taper dans les côtes. Moi j’aime beaucoup moins l’idée, surtout quand tous les coups sont localisés là, fort, et que ça dure plus d’une heure.

Il m’est impossible de me mettre sur le ventre depuis décembre (soit 4 mois pleins) mais j’arrive encore a me mettre sur le ventre si je remonte une jambe (en réalité t’es plus de 3/4 que sur le ventre) mais depuis une 10aine de jour je ne peux plus du côté droit.

Depuis 26SA, je peine a bouger dans le lit, un bébé de 850g (avec le poids de sa maison on dépasse le kilo largement) ça se bouge pas tout seul ni sans difficulté, ce qui a entrainé fatigue et douleurs ligamentaires mais gérable.
C’est aussi a ce stade là que j’ai rencontré mes premières difficultés a lacer mes chaussures (merci bébé calé entièrement sur la droite et donc pas possible de bouger la jambe comme je voudrais) ou la fatigue de ne pouvoir retirer ses chaussures. Nous ça nous a valu quelques bons fous rires quand même !

Sous la couette on en est où ?

Avec un bébé qui s’est décalé de mon ovaire autant dire que c’est reparti comme on voudrait ! Néanmoins je me retrouve parfois gênée quand bébé bouge beaucoup trop et que c’est le moment où Gaë m’invite pour un moment câlin, ça me perturbe beaucoup trop, j’ai besoin d’attendre que bébé soit plus calme

evolution 4 5 6 mois
4 mois 5 mois 6 mois

En conclusion ?

On continue la communication avec le futur papa !
Je trouve que c’est le moment où le futur papa se sent un peu plus présent parce que ça devient un peu plus concret grâce aux coups qu’il arrive a voir a travers le ventre. Le fait de commencer les premiers achats rend les choses encore plus réelles.
On a commencé les cours a l’accouchement mi janvier et ça nous implique encore plus, même si Gaë ne peut être là a tous les cours.

C’est le moment je trouve aussi de se mettre d’accord sur les modes de gardes, le choix d’allaiter ou pas, de commencer la chambre, le prénom si ce n’est pas déjà fait.
C’est mon avis, pas une obligation !

Malgré la fatigue qui est revenue sur les dernières semaines, ça reste toujours une grossesse idéale.

J’ai connu les douleurs ligamentaires et les contractions sans incidence sur le col et parfois des plus gênantes, ça fait parti aussi de notre lot de choses gênantes, mais je te le rappelle encore une fois, si tu as le moindre doute sur une douleur, hésites pas a appeler le SAMU ou la maternité, qui saura te guider et te dire quoi faire sans forcément te déplacer.

Publicités

6 réflexions sur “Bulletin trimestriel : bilan du 2nd trimestre

    1. C’est ce que je crois que je vais préféré aussi ahah ça me fait bizarre d’être autant fatiguée à nouveau et d’avoir du mal avec tous les coups dans les côtes 😂 mais qui sait… On verra le bilan final 😜

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s