Naissance de notre petite bébé Roxie

Le récit est très long, surtout parce que certaines ne connaissent pas réellement la situation à 38SA dans laquelle je me suis trouvée. J’ai essayé de retranscrire au maximum. J’ai rien épargné, j’aime toujours autant te raconter les choses telle quelle !

Avant tout, un grand merci à mon homme, qui a dû finalement se presser et m’a soutenu – démuni devant la douleur, à la marraine de bébé, à Céline et à Clarisse qui a donné naissance à son fils le même jour que moi. À croire que ça l’a décidé ahah

Préambule mon rdv cardio

J’avais un rendez-vous chez le cardiologue le 16 avril, début des 38SA. Ce rdv je l’ai demandé en janvier, en précisant que c’était pour un accord pour accoucher par voie basse et quand on m’a dit la date je lui ai répondu que j’avais pas intérêt à accoucher avant. Elle a ri…

Je pensais que ce rdv serait finger in the nose. J’ai un papier qui a 4 ou 5 ans qui me dit qu’on me laisse tranquille avec mes crises. Sauf que ce cardiologue, il prend pas l’histoire à la légère. Même si les pré-examens semblent normaux, il faut qu’on pousse les examens avant que j’accouche. Et j’en aurai encore un après.

Mon nombre de crise moyen serait de 4, mais tous les jours, depuis 10 ans. C’est une moyenne, donc ça peut être plus ou moins. Mais ce cardiologue nous dit bien : madame vous fatiguez votre cœur. Vous pouvez pas rester comme ça encore moins avec un accouchement « imminent ». Je comprends alors qu’il me parle d’un risque d’y rester si on prend ça trop à la légère.

L’autre problème étant qu’on ne peut rien m’obliger ni interdire sur une supposition. Et ça reste logique. On part donc sur l’idée d’un holter (suivi cardiaque pendant 24h) qui révèlera – ou pas, le nombre de crises, et autres détails cardiaque. Pour faire court, on estime à part d’un seuil que c’est dangereux (le cœur n’étant pas un organe parfait) reste à savoir si j’ai ce seuil minimal ou pas. Je réussi à avoir un rdv pour le 18 – le rendu le 19, avec échographie cardiaque qui elle est OK. En attendant, si bébé devait arriver avant, j’ai une lettre qui relate ce qu’on fait et que je dois être sous surveillance maximale dans le doute.

Pas très discret ce holter

La secrétaire, je l’ai vu 3 fois en 4 jours et je lui répète pour la énième fois que j’ai besoin de ce résultat au plus vite, je lui rappelle à nouveau que c’est pour m’autoriser – ou pas – à accoucher par voie basse et qu’à 3 semaines du terme on empêcherait pas sa venue. Je veux bien serrer les cuisses mais quand même. On était censé avoir les résultats lundi 23 avril… Peut être… (au 28 avril nous n’avons aucune nouvelle !)

Samedi 21 avril

Fatiguée dès le matin comme d’habitude, quelques contractions comme parfois, je me repose et fait rien. Gaë prend le maximum du relai jusqu’à son départ en prestation privée à 1h15 de chez nous. Et je sais qu’il capte très mal. N’ayant toujours aucun signe imminent d’un bébé en atterrissage, il part serein.

Je fais une journée habituelle. En ce moment ça se résume à une nuit d’environ 4h et quand j’ai de la chance comme ce jour là, une bonne sieste de 3h. Je me réveille vers 19h30, je fais ma petite vie. Vers 22h je décide de sortir ma renarde, au moment de me lever du canapé je me sens mouillée. Passage aux WC… J’ai un doute. Liquide, inodore, incolore… On verra bien.

30min de balade pour la renarde et me voilà trempée 6 fois. Je me met un gros doute. J’en parle qu’à 2 personnes qui pensent comme moi. On part sur l’idée de prendre une douche, finir le sac de mon côté, et si ça coule à nouveau, direction la mater. Sinon j’appellerai pour un avis médical dans le doute. Je finirais 30min sur les water, cherchant à me vider mais étant constiprout, j’ai perdu toute dignité à cause d’une bonne crise de Momo qui colle au bask’ (= hémorroïdes donc) mais j’avais besoin d’aller au toilette, vraiment.

Je me sens bien, d’attaque, ma douche est prise, mon sac est fini d’être complété, j’ai encore eu cette sensation humide, je préviens Gaë par message, je vais à la mater dans le doute et prends toutes les affaires. Je n’ai pas de contraction à ce moment-là d’où le fait que je me permette de prendre la voiture seule

Dimanche 22 avril

J’arrive vers 0h15. Le temps de prise en charge, expliquer le coup du cardio etc on part pour faire le test de la fissure. Elle fait le prélèvement. Puis vient vérifier le col et rompt la poche des eaux sans le vouloir. Pauvre sage femme qui a failli tout recevoir en pleine tête…

Cette fois pas de doute, on me garde. Néanmoins, col fermé, bébé très haut. (Si j’avais pas fissuré j’aurai largement pu aller à terme) Monitoring qui révèle pas de contractions digne de ce nom, bref on me dit bien que j’ai le temps, que Gaë se presse pas, c’est pas pour aujourd’hui, je vais passer la nuit tranquille. On se donne jusqu’à demain 10h, puisque nous serons à 12h de poche fissurée, pour voir où on en est et si on déclenche par tampon, même si on va essayer de faire les choses le plus naturellement possible.

Mon ventre à col fermé vers 2h

De 2h30 à 6h30, je suis seule dans ma chambre, j’enchaîne les contractions, de plus en plus fortes, entre 3 à 10min, parfois moins. Je me vide aux WC de 3h à 5h, j’en peux plus, je craque nerveusement, je suis toute seule à me tordre de douleur, pas savoir comment me mettre, à avoir envie de pousser mais ne pas y arriver. Mais le col est fermé c’est pas pour maintenant on m’a dit à mon arrivée, je dois serrer les dents.

On pourrait croire la même photo mais par supposition j’étais à 4 ou 5. Bébé très haut donc le ventre n’a pas bougé. Comme quoi… Un ventre bas ne veut rien dire

À 6h30 j’appelle les sages femmes, j’ai besoin d’un anti douleur parce que rien me soulage. On me dit de prendre une douche chaude mais j’ai pas pu récupérer les affaires dans la voiture et ici on fourni pas les serviettes de toilette. Et puis je suis tellement mal que je suis  » presque bien  » que sur les WC. Un Doliprane et on attend… Je rappelle au besoin.

A 7h c’est le changement de personnel donc on me fait un monito avant le changement. Je dis bien que c’est difficile, d’ailleurs je le fais assise à essayer de gérer comme je peux, impossible allongée, je demande bien si je peux aller aux WC en même temps au cas où, je le sens pas, j’ai fini par le débrancher 5min avant la fin. 30min de monito, pas de contractions digne de ce nom… On refuse de me vérifier le col, je me désespère, la sage femme ne croit pas que ça puisse arriver maintenant mais me donne 2 cachets.

À 8h30 j’en peux vraiment plus, je suis au point de me dire qu’ils doivent la faire naître par césarienne directement. Je rappelle les sages femmes. Celle du jour veut bien vérifier mon col.  » Ah bah oui normal que vous ayez mal vous êtes à 6, vous voulez la péri ?  » Euh là clairement oui ! Je m’étais pas fixé d’objectif mais je viens de passer une des pire nuits niveau douleur, le mental suit plus. Je traverse le couloir avec la SF et tombe sur celles de nuit étonnées que ce soit pour aujourd’hui, et d’autres surprises parce que j’ai pas la tête de quelqu’un a 6. Ouais bah attend la contraction je vais l’avoir la tête de je suis à 6 sans péri !

Je préviens Gaë qui est sur le chemin du retour que je suis à 6. Qu’il va falloir qu’il se dépêche un peu finalement, que c’est pour aujourd’hui.

Le temps de me poser la péri je suis à 7. La personne s’y est repris à 2 fois (la 1ere elle a piqué une petite membrane sans conséquence) mais ne m’a prévenue. Pour aucune des 2 piqûres. Du coup j’ai sursauté sur la seconde, me suis fait engueuler, mais en même temps quand tu contractes et que t’as mal, tu peux pas tout anticiper si on te dit rien. J’ai pas eu mal au moment de la pose mais c’est pas agréable.

Micro sieste pour Gaë quand c’était encore gérable, il sera resté plus de 36h sans dormir

9h30 Je commence à revivre. Je gère ma dose selon les besoins. Je ne ressens plus de contractions dans le ventre mais j’ai toutes celles qui sont dans le bassin qui ont le même effet que vouloir aller à la selle. C’est complètement gérable comparé à cette nuit pour le moment. J’ai arrêté d’utiliser la péri à 12h, je sentais plus du tout mes jambes et mon bassin, c’était pas le but non plus. Je les ai récupéré 2h après.

Se pose la question de si on me laisse pousser ou si on passe directement aux ventouses au moment voulu pour éviter l’effort. Ça sera finalement que je puisse pousser. Ouf

À 11h j’étais à 8. À 12h45 à 10. Les contractions s’enchaînent, j’ai l’impression que je vais me faire dessus chaque fois mais là on me demande de pas  » serrer les fesses  » ça l’aide pas à descendre, parce que oui je suis dilatée au complet mais Mam’zelle est encore très haute.

C’est un sentiment de risquer de perdre encore plus toute dignité, l’envie de pousser, de dégazer, d’aller à la selle… T’es mal, Gaë qui a des mots rassurants parce qu’on a pas le choix si ça doit se passer comme ça mais là c’est pour l’aider à descendre. Peu importe ce qu’il se passe. Tant pis.

On me laisse plus de 2h à 10, en me faisant changer de côté.

Ce qui sera le pire pour moi. Des contractions bien changeante, au rythme variable, retour du très douloureux, j’essaie de l’aider et pas la retenir, j’ai quelques spasmes, je chouine pas mal. Gaë me voit douloureuse sans trop pouvoir faire quoi que ce soit. On essai de faire de l’humour entre 2 contractions.

À 15h ils reviennent, me demande de me mettre sur le dos et là je craque. Je pleure de douleur, les spasmes ont augmenté bien plus en me mettant sur le dos, c’est presque du non stop d’ailleurs, les contractions sont différentes mais intenable, ils peuvent pas me faire accoucher dans cet état et me donne de quoi me soulager à petite dose. Ça a été le meilleur moment je crois. Plus de spasmes, je sentais moins les contractions, mais j’ai pu récupérer un peu de courage pour la fin. J’ai quand même dit à Gaë que je me sentais pas et que j’allais pas y arriver. En contractions depuis 2h30 du matin, le mental avait beaucoup de mal à suivre.

Arrive le gynéco de garde… Je suis à 10 depuis 2h, on peut pas me laisser plus longtemps comme ça. Finir en césarienne le dérange vu par quoi je suis passée, on est enfin au bout ça serait dommage… On tente une poussée… Ça a l’air de passer alors on y va par voie basse.

On me met en position, on m’explique tout l’inverse de ce que j’ai appris avec la SF aux cours de préparation parce que ça ne fonctionne pas bien avec un bébé encore très haut. Ça sera donc poussée bloquée si ça parle à certaine, au lieu de faire une poussée qu’on souffle tout le long, sans bloquer donc.

1ere contraction, je pousse en 3 fois, comme recommandé. La 1ere étant toujours plus efficace, sauf qu’avec mon cœur et mon souffle, j’ai beaucoup de mal à enchaîner sur la 2nde et 3eme. Comme la 1ere semble suffisante, on me laisse un peu plus de temps entre chaque poussée pour pas m’épuiser plus. Et ça sera efficace. À la 5eme, je suis prise d’une crise d’angoisse – je voyais le moment où j’allais perdre connaissance et où on finissait en césarienne, mais j’ai réussi à me reprendre à temps – une dernière poussée et elle était sur moi…

J’ai largement pu sentir sa tête passer, les épaules m’ont bien fait mal, je m’en suis plaind, je voulais juste qu’on la sorte, j’étais à bout.

J’ai attendu son 1er cri, papa a coupé son cordon… Son 1er peau à peau avec papa pendant qu’on me faisait les soins. J’ai adoré l’avoir sur moi à la naissance, ça permet d’atténuer un peu le chemin douloureux mais je suis pas prête pour autant à recommencer desuite ahah faut pas abuser.

Je n’ai pas eu d’episio ni déchirure, juste quelques points à l’intérieur mais sans gravité, ils tomberont seuls, c’est juste qu’on pouvait pas laisser comme ça.

Il y a plus long comme accouchement je l’accorde, mais 13h de contractions ça a été super long pour moi. 13h de douleurs. Je ne m’étais pas fixé d’objectif péri, et je suis contente d’avoir tenu jusqu’à 6 et même 7 le temps de la pose. Je n’ai pas eu faim ni soif, j’ai eu 2 poches d’antibio puisqu’on était à H+12 de la fissure, une perf de sérum phy et une d’ocytocine pour continuer les contractions et les rendre régulières. La SF qui m’a préparé à l’accouchement nous disait que ça ralentissait le travail, on a pas vu la différence. En gros j’ai fait 10cm en 10h… Je trouve ça plutôt pas mal.

L’équipe a été au top quand ils m’ont pris au sérieux, sur la fin je sentais pas toutes les contractions à cause de la dose magique, mais j’étais plus en état de faire quoi que ce soit. Ils m’ont très bien guidé, se sont étonnés du début à la fin que ça se soit  » si bien passé « . Il paraît que je n’avais pas la tête d’une nana qui était à 6, encore moins de celle qui venait de donner la vie. J’ai gardé mon humour autant que possible, je me suis levée après les 2h de soins pour aller aux WC (bon ils étaient pas rassuré mais je connais mon corps j’étais opérationnelle).

Je ne suis pas plus amoureuse de ma fille. Ma 1ere pensée a été  » ouf c’est enfin fini « . J’ai adoré son regard et ça m’a rassuré que j’avais pas fait tout ce chemin pour rien mais il faut un temps pour encaisser le choc des contractions.

Maintenant faut gérer les quelques douleurs post accouchement. Déjà à cause de Momo qui colle au bask’, pas agréable, l’entre jambe est sensible quand même, j’ai mal au point d’entrée du cathéter à la main et de la péri dans le dos, les douleurs de règles puisqu’on perd pas mal de sang. Tout ceci est normal, mais on oublie souvent ce genre de détail. Le après est certes moins douloureux mais il existe !

L’adrénaline a du mal à retomber chez moi, j’ai peu d’appétit pour pas dire pas du tout, je dors peu, ça ralenti forcément la récupération. Je ferai un autre article pour parler du début d’allaitement car certaines ne se sentiront pas concernés et je ne veux pas imposer ce récit.

Le lendemain j’avais beaucoup de mal à me lever normalement à cause de la douleur du point d’entrée de la péri. Il faut d’ailleurs que je pense à en parler savoir si c’est à cause de la 1ere raté ou pas. Et un utérus qui se remet en place et tous les organes… On a connu mieux comme sensation !

J’espère ne rien avoir oublié, j’ai pas épargné les détails et j’en suis désolée. C’est pas un accouchement de rêve à mes yeux, j’ai juste fait au mieux et je suis bien contente que ça soit terminé !

Publicités

19 réflexions sur “Naissance de notre petite bébé Roxie

  1. Félicitations ma belle, tu as été très courageuse de gérer ça seule et d’autant plus en étant peu prise au sérieux par la SF… je te souhaite une bonne récupération maintenant et de jolis moments avec ta petite Roxane 😘😘😘 j’ai adoré lire tes articles, j’espere Pouvoir te lire encore un peu 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Oooh mon dieu …. Un accouchement comme le tien pour la première .. franchement … Je n’aurais jamais eu d autres enfants 😱😱… Tu es très courageuse d avoir vécu tout cela moi à cotee pour mes deux première cetais un monde de Bisounours .. toutes ses heures de douleurs de travail , je comprend tout à fais ton ressenti de soulagement à la délivrance après tout ce que tu as vécu .. par contre je suis outrée du comportement de la Sage femme de nuit .. mon dieu mais quel conne sérieux .. 😤 et je comprend pas non plus même si bébé étais haute de te laisser 2h à 10 en dilatation complète c’est quoi cette maternité. .. trop bizarre .. en tout cas heureuse que tu es pu au moins avoir ton accouchement voie basse ( même si c’est malheureusement pas l’ accouchement de rêve que tu souhaitais !), mzis c’est sûre la péri fais des miracles quand elle fonctionne bien à😍… Enfin Vous vous portez bien et c’est le principal 😊 … Et une forte pensée pour le papa car on sais que même si il ressente pas la douleur physique , te voir souffrir n as pas du lui faire du bien non plus .. surtout parlez en de cette accouchement pour un peu anesthésiée ce moment … En tout cas, maintenant c’est une nouvelle aventure avec votre petite roxane .. bienvenue dans le monde des parents ( qui sera tout aussi tumultueux mdr ) pleins de gros bisous et merciii du partage de ton expérience ..😘😘😘😘

    PS et oui les suites d’ accouchement ça fais mal aussi 😂 on douille bien par la suite mais tkt ça va ce remettre assez rapidement ..moi à la première elle m’avais déplacer le coccyx l’horreur je tenais plus debout 😃

    😘😘😘

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne voyais pas ça si exceptionnel 😅 certaines ont + de 24h de travail… Il s’est bien déroulé juste trop long et douloureux à mon goût 😅 et oui avec Gaë on en a beaucoup parlé toujours sans tabou entre nous. Merci en tout cas 😘😘😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s