22 jours de toi : l’allaitement par biberon [a jour du 16/05]

Comme je t’en parlais dans mon article sur le début de mon allaitement, nous avons pris la décision de passer au biberon de lait maternel. Je voulais attendre mon rdv avec la sage femme pour contrôler son poids et que ça se fait sans problème mais les 400g pris dans la semaine sont assez significatif : ça fonctionne. (400g peut paraitre énorme, pour nous les 1er, mais du moment que c’est pas chaque semaine, c’est normal, et un bébé allaité a un courbe de prise de poids un peu différente)

Je rappelle que dans mon cas, je voulais arrêter la mise au sein (dont je ne suis pas fan)
Pour éviter la confusion sein/tétine il est conseillé d’attendre 3 a 4 semaines de vie et d’allaitement exclusivement au sein bien entendu.
Quand a la question de la totoche (= sucette) je dirais que c’est un peu au cas par cas. Je suis pas fan de l’utilisation de celle ci, mais je suis consciente qu’un bébé a parfois besoin de succion. Alors on lui a donné. On s’est aperçu qu’elle la prenait uniquement quand elle avait besoin, sinon elle la refuse (difficulté a lui mettre dans la bouche, si elle y est – elle la jette aussitôt, elle pleure si on essaie a nouveau, elle ne se réveille pas si elle tombe de sa bouche pendant son sommeil mais chouine si elle l’a voulait encore. voilà a quoi on voit qu’elle refuse la totoche)

Ce qui est difficile, c’est d’expliquer qu’on donne un biberon de lait maternel parce qu’on est pas fan de la mise au sein. J’ai l’impression que c’est tabou. Quand Roxane a rencontré son arrière grand mère paternel, on a forcément sorti le chauffe biberon, le biberon… je lui ai expliqué que j’étais pas fan de la mise au sein. Elle a bien voulu accepter l’idée parce que j’avais fait 10 jours d’allaitement exclusif au sein. Sinon pour elle c’était impensable (oui je suis consciente qu’il y a un écart de génération !)
Ça aurait été plus simple de dire  » je suis trop fatiguée par l’allaitement « . Ce qui sincèrement n’était pas le cas, et je ne compte pas changer le pourquoi du comment on en est arrivé là.

Je t’explique donc comment on en a fait ici. Chacun peut et je dirais même doit, adapter a son mode de vie, a son bébé, a son envie. Il n’y a pas de honte a passer au biberon (que ça soit de lait maternel ou de lait infantile) il n’y a pas plus de travail ni vaisselle (parce que du coup on peut déléguer !).

Matériel de base

Il te faut un tire lait (logique).
Ici il a été loué à la pharmacie, grâce a l’ordonnance que j’ai eu a la sortie de la mater. Si tu n’en as pas, n’hésites pas a te rapprocher de ta sage femme qui peut t’en faire une !
Il est électrique, et non ce n’est pas totalement gratuit, ça m’a coûté 15 euros ! (raisonnable très sincèrement !).
Te donner la marque du mien ne te servirait pas a grand chose. Quand on m’a fait l’ordonnance, il y avait 2 marques, la pharmacie a loué celui qu’elle pouvait je pense. Et je dirais que d’une personne a l’autre, peut être que tu n’y trouveras pas le même confort. N’hésites pas a retourner en pharmacie si ça ne convient pas, si tu as peur de mal l’utiliser également. Ils sont souvent de bon conseil.

1
Philips Avent

Des pots pour la conservation du lait. Personnellement je préfère aux poches, pour le côté réutilisable ! Je me suis tournée du côté de chez Philips Avent.

En plus d’être utilisable pour le lait maternel, ils me serviront plus tard pour les repas qu’on préparera. Ils ont également le pack spécial pour les repas maison, mais en dehors du fait qu’il n’y a pas les adaptateurs pour les tires laits Philips Avent, je n’ai pas vu de différence.

On peut donc les congeler, les réfrigérer et écrire la date dessus (pas testé ici). Ils sont empilable (très pratique, ça s’emboite), et hermétique (j’en ai un qui se visse mal, le couvercle est en biais et pourtant, zéro fuite !)

dav

Pour les biberons, j’avais choisi le pack de chez Chicco.
Les tétines  » step up  » sont les tétines inclinées pour rappeler la forme du sein. Je ne sais pas si ça lui est vraiment utile mais c’est adopté !

Pour ne pas avoir eu de notice dans mon pack, si certaines les utilise, il y a sur la tétine un logo avec des gouttes de lait (très discret…on avait même pas remarqué !!) qui indique que le débit est plus rapide. Comme bébé Roxie est une goulue et arrive a s’étouffer (même en buvant au sein !) on s’était pas spécialement inquiété sauf qu’on en avait marre d’avoir au moins 1 fois par jour cet étouffement… jusqu’a ce que la marraine de bébé me parle de celles de chez Tommee Tipee et de leur indication qui sont uniquement sur l’emballage. Franchement les gars, quand vous voulez vous faites un truc plus voyant !

chauffe-biberon-baby-milk-second[1]

Beaba Babymik second

Le chauffe biberon, très utile ! Il n’est pas conseillé de chauffer au micro ondes… et j’avoue que je n’ai pas envie de tuer tous les bons nutriments avec les ondes. Chez nous on a choisi celui ci qui stérilise au passage. Même si on a pas les bonnes conditions pour réaliser une stérilisation en règle, et qu’il n’est plus obligatoire de la faire, j’ai tout de même stériliser une fois l’ensemble avant de les utiliser. Pour rappel, la stérilisation ne nettoie pas, il faut donc nettoyer puis stériliser ! Il vaut mieux bien nettoyer un biberon sans le stériliser, plutôt que de stériliser un biberon mal nettoyé.

Conservation du lait

Il est important de connaitre les temps de conservation du lait. Personnellement je me réfère a la Leach League. Ce site est une immense bibliothèque a lui tout seul dont je n’ai jamais pris le temps de le lire enceinte, je ne trouve pas ce site attrayant, néanmoins, j’aime bien demander a mon ami google des infos en précisant  » leach league  » dans ma recherche pour être sûre de tomber sur un article de leur site.

On conserve le lait dans les pots, on met les range en ligne, le plus ancien en 1er, le plus récent tout au fond. On peut mélanger les laits des autres pots s’ils sont a la même température tous !

Je vais donc faire bref et retranscrire les passages qui m’intéresse.
Article complet sur le site de la Leach League ici

 » Dans l’état actuel des recherches, on peut dire que le lait se conserve :
– à température ambiante (19 à 22°), pendant 4 à 6 heures (max 8 heures),
– à 15°, pendant 24 heures,
– au réfrigérateur (0 à 4°), jusqu’à 8 jours,
– dans le compartiment pour surgelés d’un réfrigérateur, pendant deux semaines,
– dans le compartiment 3 étoiles d’un combiné réfrigérateur-congélateur, pendant trois à quatre mois,
– dans un congélateur séparé (-18°), pendant plus de six mois.
(Attention, ces durées ne sont pas cumulables : on ne peut pas par exemple laisser du lait 10 heures à température ambiante, puis trois jours au réfrigérateur et ensuite le congeler pour six mois).  »

Article complet sur le site de la Leach League ici
 » Une étude réalisée en mai 1998 a montré qu’un biberon de lait maternel auparavant réfrigéré, ensuite réchauffé et en partie consommé par l’enfant, peut être remis au réfrigérateur (mais surtout pas congelé) et être à nouveau donné à l’enfant dans un maximum de 48 heures. (Attention au cumul de temps de conservation)  »

Introduction d’un biberon

J’avais déjà tiré mon lait 2 fois et mis 2 pots au congélateur avant de commencer – surtout pour m’éviter un engorgement.

A J+11 j’ai tiré mon lait et conservé au réfrigérateur, pour lui donner sur un biberon du soir (je voulais que ça soit Gaë qui lui donne). Le seul qu’on introduisait pour aujourd’hui. Le premier biberon elle a fait un peu la tête, a testé, a mis 10min a boire et a bu très peu (très bizarre de voir qu’elle consomme 30ml !).

J+12, biberon du soir, Gaë a nouveau, et là c’est une autre histoire. Elle refuse complètement. Que ça soit lui ou moi. On a pas forcé, on a proposé sur 1h de temps. Proposer c’est quoi ? C’est lui mettre sur le bout des lèvres dès qu’on voit les signes qui traduisent son envie de manger. Si elle refuse, on laisse, on retente au prochain signe.
J’ai dû un peu ruser quand elle s’est énervée au bout d’une heure, elle avait vraiment faim cette fois, je l’ai mise en position comme pour une tétée, et elle l’a accepté. (50ml ce soir là)

J+13, j’ai voulu l’introduire dans la journée et surtout on partait chez les beaux parents. On a fait 1 biberon (qu’elle a volontier accepté !) et 1 tétée en alternance.
Tout a été accepté sans problème.

J+14 on a mis plus de biberon. J+15 on a gardé qu’une tétée. Aujourd’hui a J+22, je ne lui propose plus le sein, j’étais arrivée a garder une tétée puis finalement elle s’énerve trop dessus, elle préfère le biberon. Dans notre cas, c’était voulu et ça nous convient.

Les fréquences et quantités

Je trouve qu’on arrive mieux a comprendre les besoins de Roxane depuis les biberons. Quand elle tétait on pouvait pas quantifier, le temps passé au sein n’indiquait rien sur la prochaine réclamation.

Depuis les biberons, je sais qu’elle a gardé son rythme de tétée (10 a 30ml qu’elle consomme et réclame sur 1H30… ah bah ça me rappelle les tétées !). Si elle consomme peu, on sait que dans pas longtemps elle va re-réclamer. Les biberons sont en moyenne toutes les 4h si elle prend un grand biberon, sinon toutes les 2h si elle prend moins.
A J+22 on est sur une moyenne a 90ml, mais des biberons qui persiste entre 10 et 30ml, et le maximum qu’elle nous a déjà fait c’est le 120ml. On reste a la demande, comme quand elle était au sein.

Je ne veux pas et n’ai pas envie de rentrer dans un débat du  » 90ml / 120ml c’est trop ou pas assez a son âge « .
Le lait maternel se digère plus vite, ne nourrit pas de la même façon qu’un biberon de lait infantile. L’important pour nous est qu’elle soit en bonne santé, c’est tout.

Quand tirer son lait ?

Il ne faut pas oublier de tirer son lait ! Et surtout se faire confiance. Pendant un temps je tournais avec 2 pots (et j’ai utiliser ceux du congèle dans le doute), aujourd’hui j’en ai 6 et je n’ai rien changé pour autant.

Je ne te dirais pas comment faire, mais ce que j’ai fait, et ce qui fonctionne chez moi. Je tire systématiquement les 2 seins, peu importe l’ordre. Je ne le fais pas en durée (j’ai un sein qui a un meilleur débit que l’autre) mais je vais jusqu’a ce que le sein ne donne plus ou presque. Si j’ai bien compris, ce n’est pas la méthode a faire, sauf que ça me fait trop mal de tirer mon lait en gardant mon sein encore  » plein « . En général ça peut aller jusqu’a 20 a 25min sur un sein, celui qui a un plus faible débit et qui a plus de mal. Ma sage femme valide de tirer son lait pendant 20 à 30min par sein, le fait que j’aille jusqu’a presque plus pouvoir tiré mon lait est validé puisque c’est mon confort !

Je tire mon lait a mon réveil (ou dans l’heure qui suit, selon si je dois m’occuper de Roxane ou de la renarde) Puis j’essaie toutes les 3 a 4H.
Quand on est chez soi, c’est ultra simple ! Si on doit sortir, mais que ça fait que 2h que j’ai tiré mon lait, c’est pas grave, je le fais quand même. Et si j’ai oublié l’heure et que ça fait 5h, je me prend pas la tête.
Au début, je tirais mon lait pendant la nuit, souvent j’ai un biberon qui passe a 4h du matin, donc je tirais mon lait par la suite. Sauf qu’a part me réveiller, me fatiguer, me prendre du temps, j’ai arrêté. Je prend soin de tirer mon lait avant de me coucher et au plus vite a mon réveil.

Parfois mes seins me font mal, je sens la (micro) montée de lait, ils deviennent très dur, donc je tire mon lait pour soulager, peu importe le temps que ça fait.

Quand a la quantité, je me suis longtemps inquiétée. Mais quand je discute avec d’autres mamans, je suis presque  » une vache a lait « . J’ai un sein qui donne le double de l’autre…
Après une nuit complète, je peux tirer 200ml sur un sein, et je peine a avoir autour de 100ml sur l’autre. Le 1er lait tiré du matin est toujours en plus grande quantité d’après ma sage femme.
Si je tire toutes les 3 a 4h, forcément j’ai pas autant, en général autour de 100/120ml sur un, et l’autre autour de 60/80ml. (Parfois moins, mais je ne m’inquiète pas).

Mes derniers petits trucs

Puisque le lait peut se réfrigérer a nouveau, ne pas hésiter a faire un biberon de 50ml la 1ère fois. Voir ce qui est consommé. Et ajuster petit a petit la quantité. Il faut garder la mesure que bébé prend en moyenne évidemment ! On fait des biberons de 90ml tout le temps. Un bébé qui ne veut plus manger, repoussera le biberon de toute façon, ou stoppera de boire… comme au sein ! Et un bébé qui a encore faim, continuera de pleurer/demander/montrer des signes.

Il y a des bébés qui préfère les biberons bien chaud, d’autres non. Ici tempéré ça passe ! Mais ça je peux pas deviner pour ton bébé. Par contre pour tester la température, sur l’intérieur du poignet tu peux faire couler quelques gouttes du biberon. Ça ne doit pas te brûler.

17520_eucerin-aquaphor-wound-care-ointment-40g_en-thumb-1_800x800[1]

Je continue a utiliser ma crème, une fois par jour me suffit. J’ai l’impression que ça fait du bien. C’est très cicatrisant !

Ne pas hésiter a boire beaucoup d’eau ! Vraiment ! Passer autour des 2 litres d’eau, on voit clairement la différence sur la quantité de lait.

C’est le moment de déléguer ! Gaë m’a déjà appelé une fois quand je sortais la renarde, bébé avait faim et on était pas encore aux biberons. Fini ce stress ! On s’entraide, on fait a 2 la vaisselle ou donner le biberon et on peut soulager l’autre pendant une sieste, une sortie ou une partie de la nuit.

Je n’ai pas utilisé de tisane d’allaitement pour le moment, je voulais mais n’en trouve pas en magasin classique. Il faudrait que j’aille a la pharmacie. Puis finalement j’ai assez de stock de lait, donc je me dis que c’est inutile pour le moment.

Ne pas oublier de faire le rot ! Si au sein il n’est pas du tout obligatoire (ils avalent pas d’air, ou du moins très peu de chance, bien que la fille de la marraine de bébé faisait systématiquement un rot) avec le biberon il ne faut pas l’oublier ! Ils avalent quasi a coup sûr de l’air. Ici c’est compliqué, je vais voir du côté de l’ostéo pour avoir un rot a chaque fois… on peut y passer jusqu’a 1h sans avoir de rot mais on a forcément la régurgitation au bout d’un moment. Bref c’est une autre histoire.

Publicités

16 réflexions sur “22 jours de toi : l’allaitement par biberon [a jour du 16/05]

  1. Super article sur ce mode d’allaitement alternatif. Entre le sein et le biberon 🙂 Heureuse que ton petit bout reprenne du poids. Tu as trouvé LA solution qui vous convenez ! c’est super

    Aimé par 1 personne

  2. Je peux comprendre que la mise au sein ne sois pas ce que tu préfères… C’est super d’avoir le tire allaitement comme alternative ! 200ml au réveil sur un sein c’est beaucoup, ta lactation a l’air d’être abondante 🤗. Comme toi j’ai un sein qui donne bien plus mais ça s’est inversé au bout de 6/7 mois d’allaitement, c’est curieux !!

    Aimé par 1 personne

  3. Super cette alternative .. même si je n allaite pas j’ai beaucoup aimer cette article de découvrir un peu comment vous les mamans allaitantes vous vous en sortez… mais c’est vrai que le fais de déléguer un peu ai papa dois faire du bien .. et pour le lait même artificiel quand on exige que bébé dois boire avec une intervalle de minimum 3h .. euh moi le mien au bout de 2h30 il creve déjà la dalle mdr 😂 et je vais pas le laisser hurler à mort . .. c’est clair qu’il faut écouter bébé …♥️ En tout cas c’est une super alternative pour vous et c’est super ♥️♥️♥️

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s