1 mois de toi : allaiter avec un sein

Quoi ? Que lis-je ? Allaiter avec un sein ? Et puis quoi encore ?
Eh oui, voilà la nouvelle fausse tuile qui me tombe dessus : j’ai un sein qui dit merde a l’autre.

A savoir qu’il est tout a fait possible d’allaiter avec un seul sein ! C’est un peu plus fastidieux, et je dirais que ça demande peut être un peu plus d’énergie, mais si pour quelconque raison, tu disposes que d’un seul sein, c’est possible !

Pour rappel j’allaite Roxane depuis le début, a 10 jours de vie on a stoppé la mise au sein rapidement pour tout donner en biberon, et j’utilise donc mon tire lait depuis.
Jusqu’à présent ça se passait très bien, mais comme pour beaucoup (toutes peut être ?) un sein donnait toujours plus que l’autre, et en plus on voit clairement la différence de taille depuis le début.
Généralement mon sein gauche donnait le double de mon sein droit.
Pas d’inquiétude, tout est normal, on continue.

Les jours passent, je vois bien que le volume que j’arrive a tirer de mon sein droit diminue, quand le gauche est identique. Presqu’un mois après la naissance de bébé Roxie, j’en viens a tirer 20ml grand maximum en 10min environ a droite, quand j’en tire 120ml en 10min a gauche. Alors forcément je me frustre, en plus d’avoir mal.

J’ai rdv 5 semaines après l’accouchement avec ma sage femme et j’en viens a poser la question : est-ce normal que mon sein droit dise merde a l’autre ? (et je lui ai vraiment dit comme ça)
Au début elle me dit simplement qu’il est peut être engorgé, a ce moment là, il faudrait que je mette mon sein dans de l’eau chaude, a température supportable m’a-t-elle dit, un peu plus chaud que sous la douche, et ça libérerait l’engorgement.
Sauf qu’une nouveauté est apparu quelques jours avant, je ne sens plus la montée de lait dans mon sein droit, l’effet  » placard  » dans le sein n’existe plus, j’ai de légère boules que j’arrive a passer quand je tire mon lait, et surtout, si je tire qu’une fois sur 2, je tire le même volume, et cette fois on est passé a grand maximum 10ml !
Pour la sage femme c’est alors une évidence : la glande s’est endormie.
J’aurai pu faire en sorte de la  » réactiver  » mais je voulais enclencher le passage au lait infantile, alors je n’ai rien fait en ce sens.

Tirer mon lait devient (ou prend la suite de la mise au sein ?) source d’inconfort. Que ça soit parce que je ne supporte plus la brassière H24, les montées de lait qui font mal et dont tu essaies de faire abstraction quand tu es en pleine conversation, l’hypersensibilité qui me fait mal, les douleurs dans le sein quand je tire et même quand mon corps touche le canapé quand je suis sur le ventre par exemple. Et surtout… penser a tirer son lait avant de partir histoire de ne pas dépasser le délai et ne pas perdre la lactation.
Certains dirait que je m’embête avec le tire lait et que je n’avais qu’a garder la mise au sein. Je répondrais simplement qu’il vaut mieux donner un biberon avec plaisir qu’un sein a contre coeur/grimaçant. C’était notre choix et on assume pleinement.

Avec la suspicion d’un reflux chez Roxane et l’envie de stopper l’allaitement, on a prit du lait infantile pour la suite. Mais en attendant, j’ai une production a gérer avec un sein !

C’est sûr que comme le droit a réduit petit a petit, jusqu’à présent j’ai toujours tenue la cadence. Sauf qu’on a eu un pic de croissance, et lui il a assassiné ma réserve. Et là, mon sein droit je peux plus y compter du tout. Il est définitivement stoppé, il n’est même plus chaud ! (et oui, pour celles qui savent pas, on a les nibards super chaud quand on allaite !)

Comment qu’on fait du coup ? Eh bien on tire beaucoup plus (et je m’ajoute de l’inconfort). J’ai commencé a tirer toutes les 2h certains après midi/soir, pour assurer, avoir un minimum de réserve. Je bois encore plus que d’habitude et j’y fais attention, l’hydratation aidant, et quand je n’ai pas soif d’eau, je prend des infusions.
Depuis l’achat du lait infantile, et sa (récente) mise en place, je me fais moins de soucis sur la quantité de lait que je tire car je sais qu’au cas où, j’ai de quoi la nourrir.
Mais je tiens a avoir de mon lait pour lui en donner, encore un petit moment.

On aura eu 40 jours d’allaitement exclusif. 40 jours où même si je n’ai pas aimé l’avoir au sein (et quand je vois comment elle s’en énervait je me dis qu’elle non plus) j’ai aimé savoir que JE la nourrissais (production 100% sudiste expatriée en normandie, les gars !) J’ai acheté la boite le 28 mai, j’ai attendu le 1er juin pour commencer. On a eu notre premier biberon de lait infantile, et j’ai eu un pincement au coeur. J’étais presque contente qu’elle rejette le premier biberon. Elle a accepté le 2nd sans problème. Mais de toute façon, on allait y venir un jour ou l’autre, on a juste avancer l’échéance.

Je ferais un article avec la mise en place de l’allaitement mixte (lait maternel et lait infantile) quand tout sera bien mis en place.

Publicités

5 réflexions sur “1 mois de toi : allaiter avec un sein

  1. Tu as les canaux bouchés sur le sein droit parce qu’il n’a pas été stimulé correctement (= avec la bouche de bébé) et c’est pour ça que la production s’est tarie.
    Un sein allaitant n’est pas plus chaud qu’un sein n’allaitant pas, la chaleur est un symptôme.
    Et pardon mais c’est faux de dire qu’il vaut mieux donner un biberon avec plaisir, vu tout ce qu’il y a dans le LA il vaut mieux allaiter à contre-cœur…
    Bon courage pour la suitee et la fin de ton allaitement 😊

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai toujours eu les seins chauds sans problème pour autant,vu que mon sein gauche est chaud. Et je suis pas la seule dans ce cas. Sauf depuis l’arrêt du sein droit qui lui est redevenu normal.
    Si c’était un symptôme comment expliquer que le gauche va + que bien !

    Le sein droit m’a toujours fait mal, même quand bébé était au sein, elle s’énervait beaucoup plus dessus, et il a toujours été celui qui donne le moins.

    Je n’ai jamais parlé de donner un biberon de LA, juste de donner un biberon. Et si, il vaut mieux donner un biberon avec plaisir. Nos bébés sont des éponges à émotions. À quoi bon se stresser, avoir mal, craindre, anticiper la mise au sein ? Ce n’est pas une évidence pour tout le monde d’allaiter. Peu importe le débat sur le LA, n’oublions pas que l’important est que bébé soit nourri.

    Ton commentaire me ferait presque culpabiliser d’avoir choisi de donner mon lait en biberon.

    On est pas obligé de partager le même point de vue, mais on devrait être d’accord que l’important c’est que bébé soit nourri

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s