2 mois de toi : Pleurs de décharges

Je ne vous ai pas oublié cher lecteurs ! Non non, juste que nous avons reçu du monde et pas des moindre, mon grand frère est venu rencontrer notre petite bébé Roxie, 4 jours avec nous. Il n’est pas arrivé seul, il est venu avec ses 2 ados.

 

24.bebe-pleure

Depuis sa naissance, on ne peut pas dire que Roxane ne soit gênée par grand chose niveau bruit. Si elle n’est pas du tout réceptive aux bruits blancs et préfère s’endormir sur du Shaka Ponk, nous avons déjà fait des restaurants avec elle, des soirées a la maison, continué a parler, rire, exprimer notre contentement très fortement sans avoir crains une seule fois les pleurs de décharges. Il n’y a que le broua d’un restaurant chinois proche de sa sortie de maternité qui l’avait perturbé mais c’est tout.

 

Pourtant quelques fois on s’est dit « mince ça va peut être faire un peu trop «  et chaque fois Roxane semblait sereine et pas perturbé plus qu’a l’accoutumé. (oula c’est que je parlerais presque bien)

Nous avons fait nos journées, notre train train, 1er soir sans problème, le 2nd aussi. Le 3ème et 4ème après midi nous avons préféré ne pas sortir, mon frère et ses enfants nous ayant laissez seuls a la maison (bah oui j’allais pas les priver eux de sortir parce qu’il fait trop chaud pour notre puce, alors que pour nous c’était largement supportable !)

Arrivé le soir du 4ème jour, Roxane s’est mise a pleurer, sans raison, c’était pas la faim, pas la couche, rien n’allait, la totoche elle n’en voulait pas, les bras c’était limite si ça ne la consolait pas, elle ne voulait pas dormir alors qu’elle semblait KO, puis j’ai cédé pour la prendre en portage. Non pas que je ne veux plus la mettre en portage einh, j’adore le faire, mais j’essaie que ça soit une des dernières solutions quand on arrive a rien (en dehors de la praticité quand on sort). Et là, enfin, elle s’est calmée. Au bout d’1h de portage, j’ai décidé de la mettre dans son lit en m’attendant a ce qu’elle se réveille – c’est la reine pour ça – et pour la 2ème fois (ça se compte sur les doigts d’une main) elle a continué sa nuit.

 

C’est quoi les pleurs de décharges ?

Ils se caractérisent généralement entre 19h et 23h.
Certains disent que ça commence vers les 1 mois et que ça se termine vers les 3 mois, mais il n’est pas rare de voir ça dès la naissance.
Il y a beaucoup de bébés inconsolable a la maternité parce qu’il y a eu trop de monde, de bruit, d’odeur parce que bébé est passé de bras en bras toute la journée et une fois seule a gérer ça, pas facile ! Ajoutons à ça notre fatigue dûe a l’accouchement, nos douleurs post partum et là on approche le burn out. J’avais d’ailleurs limité les visites en parti pour ça, gérer les pleurs OK mais pas après un accouchement.

Donc l’accumulation de la journée, bruits, monde, odeur, bébé est dépassé par tout ça, et a besoin de se décharger (d’où les pleurs dit de décharges !) pour évacuer et dormir.

Alors évidemment, si a la maternité on limite pour éviter ça (disons que c’est mieux pour nous plutôt que de se retrouver désemparée entre la fatigue et la solitude du soir), on ne peut pas faire qu’éviter ce moment là. Déjà parce qu’on vit, on ne va pas se mettre dans une bulle H24, et parce qu’on veut voir les copains, la famille, profiter, on ne veut pas s’empêcher de parler, rire, sortir. Normal non ?

 

Que faire dans le quotidien ?

Ici on fonctionne a continuer notre petite vie.
Exit les  » chut bébé dort  » ou baisser le son de la télé parce qu’elle est là.
Les gens n’osent pas toquer a la porte quand ils savent qu’ils viennent nous voir, je leur précise bien : tu fais comme d’habitude ! On prend pas de gant avec la demoiselle. Et puis généralement ils oublient vite qu’elle est là.

Après c’est de la roulette russe, ça passe ou ça casse. Chez nous c’est toujours passé jusqu’a il y a peu.
Très sincèrement je pensais pas que c’était possible qu’a force d’avoir cette même ambiance, les bébés puissent avoir des pleurs de décharge. Je m’étais dis si le 1er jour passe, pas de raison que le reste ne passe pas. J’aurai expérimenté la chose !

Que faire lors des pleurs de décharge ?

Déjà il faut s’assurer que ça soit pas autre chose. C’est pas au timing près, donc ça peut être un peu avant que ça commence. On s’assure évidemment que tout a été testé (couches propre, ventre rempli, bébé n’a pas trop chaud – surtout avec la chaleur en ce moment etc)

Ensuite il n’y a rien a faire d’autres que de la patience. Se mettre au calme, la personne la plus zen pour gérer (si c’est le parent sur les nerfs qui s’occupe de bébé c’est fichu, il va absorber et ça va être pire)

Ça ne sert a rien de reproposer a foison le biberon/le sein/la totoche s’il n’en veut pas (normalement il n’a envie de rien ce bébé si ce n’est que pleurer !)
On accompagne les pleurs bien que difficilement pour nos oreilles ou notre coeur de parent, on l’aide.

On le porte, en écharpe s’il faut, contre nous, on peut lui parler, le rassurer, lui dire qu’on sait que c’était une journée difficile, que ça va aller, qu’on est là. (parler a son enfant c’est magique !!) Si vous avez envie d’une petite balade a l’extérieur, c’est le moment ! Ça fera du bien autant a bébé qu’a toi !

Si on en a marre et qu’on se sent plus, on passe le relai ! Encore une fois, une personne a bout ne peut pas calmer bébé correctement. Les pleurs peuvent durer des minutes comme des heures.

Il n’est pas nécessaire de chercher a les stopper au plus vite, bébé a besoin d’évacuer. L’accompagner lui montre qu’il n’est pas seul, il se sentira en sécurité.

Mettre bébé dans son lit et fermer la porte n’est clairement pas la solution, ni même d’essayer de jouer avec lui pendant ce moment là.
C’est un peu comme si tu étais en pleine déprime, la seule chose qui te fais du bien c’est de l’attention, de la tendresse, du calme. Pas qu’on te propose a manger, te distrait ou qu’on te laisse dans ton coin. (ouais OK on veut toutes du chocolat et sortir ! mais enfant, tout ça, c’était pas ta priorité quand tu n’étais pas bien)

Ils s’effondrent dans les bras de Morphée juste après, parce qu’ils sont apaisés.

Je te dirais simplement de continuer a vivre, et surtout de ne pas culpabiliser. Tu ne fais rien de mal a vivre, a sortir, a recevoir des gens. Éventuellement faire une pause un jour ou deux si tu reçois en masse, et préfère éviter de gérer une nouvelle crise, mais sinon ne te prive pas de vivre. Priver un bébé du quotidien ne l’aide pas a grandir. Il va forcément rencontrer du bruit, des gens, il faut juste accompagner toutes ses rencontres et c’est comme ça qu’il apprend a gérer également.

Publicités

5 réflexions sur “2 mois de toi : Pleurs de décharges

  1. Et puis parfois ça commence à 1 jours et 21 ans plus tard , ce n est toujours pas passé.
    Le portage est difficile .😂.

    Pour de vrai , ma fille aînée , que tu connais, a commencé à la naissance , ça a duré 1 an.

    Oui c’est dur , oui j ai failli la tuer , tuer son père aussi , tuer la terre entière.

    Patience, écoute, alcool et ça le fait .

    Aimé par 1 personne

  2. En lisant ton article, je me suis dit « tiens, c’est ce qui se passe à la maison » il y a des jours où l’on arrive à calmer bébé puis d’autres où c’est plus compliqué. J’avoue qu’il m’arrive à certains moments de m’énerver et je laisse papa gérer. Merci la fatigue!!! Il faut prendre son mal en patience et surtout câliner et rassurer son bébé. Je pense que ce sont les clefs pour que tout aille bien😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s