4 mois de toi : Viens on papote ma grande sensible

Difficile de croire que de si petits êtres puissent comprendre quand on leur parle.
Ils connaissent aucun mot a la naissance, alors en comprendre les définitions ça serait presque insensé.

Pourtant nos petits amours, ils se prennent des rafales d’émotions qu’ils ne savent pas décrypter, ils absorbent tout ce qu’ils voient et entendent, que ça soit en bien comme en mal (malheureusement), ils sont sensible a ce qu’on dégage, et a leur environnement (et bonjour les pleurs de décharges par moment).

J’ai assez rapidement parlé a Roxane, puisque j’ai eu une période où j’avais un poids, et où mademoiselle refusait de dormir toute seule sans être en cododo, alors que depuis le début on y arrivait facilement… au bout de 3 jours, t’es bien sympa ma Roxie mais j’aime aussi dormir sans toi...j’ai fini par lui parler, lui dire qu’elle n’y était pour rien, que j’étais là, que je l’aimais, et OH, un bébé qui dort dans son lit.

Roxane ne pleure jamais pendant un change, mais ça nous est arrivé 2/3 fois… et notamment une fois où Gaë lui dit que son caca pue en rigolant.
Jusque là rien de méchant, enfin on pensait pas a mal einh mais le torrent de larme qui s’en est suivi… je suis arrivée et lui ai dis que c’était bien qu’elle ait fait caca, que ça allait… et gros sourire.
On s’est regardé un peu étonné et on a repris notre manège….
 » ton caca pue  » BOUM larmes,  » c’est bien que tu aies fait caca  » gros sourire…. bien nous n’allons pas contrarier ton transit ma petite chérie !
Et effectivement on a dû le dire les quelques fois où on a eu les pleurs pendant le change.

Depuis nous avons appris a parler encore plus a parler a Roxane, a anticiper des éventuels problèmes de sommeil, en lui disant que c’était pas sa faute si tel ou telle chose s’est produite, et c’est souvent le seul remède que nous ayons trouvé.

D’ailleurs, suite a son IPLV, j’ai quelques peu perdu la confiance que Roxane avait en moi, moi qui l’ai forcé (a tort) a finir le plus possible ses biberons de son ancien lait qui lui faisait mal, j’ai mis presque 10 jours a récupérer sa confiance a coup de  » ce lait est bon pour toi ma petite puce tu peux le boire  » et je t’assure, que quand elle refusait de boire, il n’y a que ça qui la faisait boire !
10 jours a ce qu’elle reprenne confiance, après on a pu lui dire de moins en moins, et il arrive rarement qu’on le lui dise encore aujourd’hui.
Il faut être positif face a ces changements de lait, surtout en cas d’IPLV, où le lait est clairement infecte a l’odeur et au goût mais qui leur fait du bien. Ton mental et tes mots jouent sur ton petit bout’chou.

Evidemment on échappe pas aux pleurs de décharge, mais je parle toujours a Roxane dans ces moments là et souvent quand je lui rappelle le positif de sa journée, c’est là où elle pleure le plus et se calme quand on commence a changer de sujet.

Lors d’un rdv avec ma banquière (remplaçante) j’apprend que dans son entourage une maman avait un cancer, et qu’elle a expliqué a son nouveau né et sa plus grande tout ce qu’il se passait. Pourquoi elle était fatiguée, malade, avait des piqûres, perdait ses cheveux, devait aller a l’hôpital souvent, ne pouvait être aussi disponible…et tout s’est très bien passé pour ces 2 enfants qui ont pu comprendre ce gros bouleversement dans leur vie.

Ne sous estimait pas le pouvoir des mots, la communication commence dès le plus jeune âge, et ils comprennent bien plus qu’on ne veut bien le croire.

 

Publicités

5 réflexions sur “4 mois de toi : Viens on papote ma grande sensible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s