4 mois de toi : 1er voyage en avion

sdr

Ça y est, Roxane a rencontré ma famille ! Et pour ça…il a fallu traverser la France puisqu’elle est a 1000km de moi. Ma plus grosse appréhension était de trouver un moyen simple, rapide, dans le budget et sans risque pour elle.

Sauf que l’avion….je sais que ça peut leur faire mal aux oreilles. Quand il a fallu réserver notre séjour alors qu’elle avait 2 mois, j’étais totalement stressée a l’idée qu’elle ait mal, et c’est marraine Céline qui m’a rassuré au maximum avec ça.
Au final, plus le temps a passé, moins ça m’angoissait.

La différence de pression atmosphérique fait mal a leurs oreilles, de la même manière que nos oreilles se bouchent et peuvent nous faire mal également, mais pour eux, c’est beaucoup moins supportable.
Adulte, on baille facilement, on dégluti, on peut se boucher le nez et  » souffler  » et ça les débouchent. Bébé n’a pas ce réflexe, c‘est la succion et la déglutition qui va l’aider.
Si bébé dort, il ne sent absolument rien. C’est magique !

A savoir que si Roxane prenait la totoche jusqu’a ses 2 mois, c’est un refus total aujourd’hui encore. Je te détaille donc un petit peu tout ce qu’on a fait.

Choix de la compagnie : Air France via Hop !

essential-bag-petrole3[1]
Sac a langer BabyMoov Essentiel Bag
J’ai réservé un aller/retour Caen Marseille avec la compagnie lowcost de chez Air France : Hop !. Je suis partie seule avec Roxane.

Je n’ai pris que des directs car je ne voulais pas lui faire subir 2 décollages et atterrissages dans la même journée.

 

Les enfants de moins de 2 ans voyagent sur nous, a moins de faire des longs courrier (des vols longs donc) où il sera proposé d’avoir une couchette pour faire dormir bébé juste devant toi, sinon ça sera dans les bras et on ne paie pas pour eux.

Je n’ai pas pris d’option de bagage supplémentaire et chez Air France, le sac a langer n’est pas considéré comme un bagage, donc ça permet d’avoir encore un bagage en plus.
Je suis partie avec un sac a langer pour elle – il m’a suffit – et un sac a dos pour moi.
Jusqu’a 1 semaine avant le départ je pensais que le sac a langer était considéré comme un bagage et dans le cas du notre, il fait les dimensions requises pour être en cabine.

La réglementation vis a vis de bébé est un peu plus  » laxiste « . J’ai pu avoir les biberons rempli d’eau dans mon sac (je n’avais plus qu’a ajouter le lait), les médicaments sont acceptés mais il faut penser a avoir une ordonnance au cas où (on a voulu m’embêter avec ça sur le retour pour du Doliprane…) j’ai réussi a faire passer une bouteille d’eau pour elle de 50cl sur le retour.

Par contre faut se préparer a l’idée d’enlever ses chaussures avec un bébé en écharpe sans aucune aide, ou remettre l’écharpe de portage (qu’on m’a demandé d’enlever au retour pour passer la sécurité) sans aide ! (mais on m’a aidé pour l’enlever…)

Organisation de notre valise pour Roxane

Ce que j’ai prévu pour Roxane – en sachant que nous allions être 3 jours en montagne et qu’il y fait bien plus frais.

Sur place j’ai acheté un paquet de couche et un pack d’eau parce que je ne pouvais pas me permettre de l’avoir dans mon sac en plus.
Une bassine a fait office de baignoire pour les bains.
Ma famille a trouvé un cosy pour les temps de trajet en voiture et un lit parapluie par une maman de leur entourage et des plaids pour les éventuelles nuits fraiches.
Nous n’avons pas pris de poussette, c’est l’écharpe de portage qui a été utilisé.

En sachant qu’elle portait sur elle :
1 body manche courte, 1 haut manche courte, 1 pantalon, des chaussettes

3 biberons – 2 pour le lait, 1 pour l’eau
3 boites de lait – notre boite faisant que 400g (moitié moins qu’en commerce) J’ai pris beaucoup plus de lait que nécessaire au cas où j’ai un problème ou que j’oublie une boite chez quelqu’un, si elle n’était pas IPLV j’aurai tout acheté tout sur place,ça aurait fait encore plus de place.
3 bavoirs

5 couches – toujours utile pour la changer dans l’aéroport
Lingettes + coton + liniment de voyage

2 pyjamas léger + 1 velour
1 body manche courte + 2 manche longue 
2 haut manche courtes + 2 manches longues
2 pantalons
1 robe + 1 collant 
(au cas où)
1 gilet + 1 veste

2 Bandeaux
2 paires de chaussettes

1 Gigoteuse (au cas où)
Son doudou plat – c’est le doudou de voyage
Totoches – même si elle ne les veut pas, je me devais de tenter au cas où

Son traitement actuel + Doliprane (au cas où) + sa vitamine D
Sa trousse de toilette complète (thermomètre, brosse, lime a ongle, mouche bébé, sérum phy, savon de voyage…)
Crème solaire (au cas où)
Son carnet de santé
Le livret de famille – c’est la seule preuve que c’est bien ma fille

Quelques jouets – utile dans l’avion et sur place également

Echarpe de portage

Notre vol aller

Je parlais depuis 2 jours déjà a Roxane qu’on allait prendre l’avion. C’est ma manière a moi de la préparer.
Je sais qu’il faut 1h maximum pour que Roxane boive son biberon puisqu’elle fractionne. Je l’ai réveillé 1h avant notre départ pour l’aéroport, pour prendre le temps de l’habiller et lui faire boire la première partie de son biberon.
Un essentiel a ne pas oublier c’est avoir de l’eau dans un biberon a disposition et/ou si bébé n’a pas fini son biberon de lait ou si le prochain est pendant le vol, avoir le doseur et l’eau prête a être mélanger.

sdrJ’ai passé les contrôles sans problème, les liquides dans son biberon ont été accepté sans que je n’ai a me justifier. J’ai du enlever mes chaussures puisque les fermetures métalliques faisaient sonner le détecteur et heureusement j’ai l’habitude de mettre mes chaussures avec Roxane en écharpe – on m’a pas aidé sur ce coup là.
On m’a récupéré dans la foule pour me faire monter au calme et en premier, on m’a aidé a porter mon sac a langer pour monter dans l’avion, m’expliquer comment attacher Roxane (on ajoute une ceinture pour elle qui s’attache a notre ceinture) et les consignes de sécurité particulière avec un bébé en cas d’accident.

J’avais le sac a langer a mes pieds si besoin. Sophie la girafe dans une main, un biberon de lait dans l’autre et un biberon d’eau au cas où.
Je continuais de parler a Roxane de temps en temps, lui expliquer en même temps que l’avion faisait sa manœuvre, qu’il allait aller très très vite et qu’on allait décoller.

J’ai fait attention a mon ressenti au niveau des oreilles, j’ai proposé son biberon aussi souvent que possible mais au final elle ne le buvait que par intermittence et a beaucoup joué avec Sophie la girafe.
Elle faisait comme si elle toussait pour montrer son inconfort et je lui remettais vite le biberon dans bouche. Il n’y a pas eu que la partie décollage/atterrissage qui l’a gêné, par moment elle montrait son inconfort pendant le vol (1h) toujours en faisant comme si elle toussait et de la même manière que moi aussi mes oreilles se bouchaient pendant le vol.
Elle s’est endormi 30min avant qu’on atterrisse et effectivement ça ne l’a pas réveillé du tout.

Quand on s’est levé pour sortir de l’avion, les passagers étaient étonné et n’avait pas remarqué qu’un bébé de presque 5 mois était là puisqu’ils ne l’ont pas entendu du tout.

Notre séjour

davJe ne vais pas te raconter en détail notre séjour, je pense que ça serait un peu long.
Ce que je peux te dire c’est qu’on a coupé au maximum les temps de routes.

On a mangé chez ma mère qui habite a côté de l’aéroport puis on a repris la route jusque chez ma soeur et y rester jusqu’au lendemain après midi.
De cette façon, on a gagnait 1h de temps sur la route du 2ème jour et Roxane a pu se remettre un peu mieux de tout ça.

Le 3ème jour mon arrière grand mère est venu manger avec nous au lieu que ça soit nous qui nous déplacions. Encore de la route évité pour Roxane et mon arrière grand mère est capable et valide donc on en a profité.

On est reparti le 4ème jour on a echainé jusque chez ma mère pour être prête le dernier jour a décoller puisqu’elle habite a nouveau a côté.

davOn a fait plusieurs tapis d’éveil de fortune comme on dit, avec un plaid sous elle, ou le matelas du lit parapluie au sol, parfois posée dans le lit parapluie pour qu’elle soit en sécurité pour jouer ou les coussins carrés et plat des mobilier de jardin.

Les prises de biberons ont pas toujours été simple, souvent anarchique et elle se rattrapait la nuit (y a que la dernière nuit qu’elle a dormir d’une traite).
Les bains ont été chaotique, trop de chose pour elle je pense, on était a la limite des pleurs de décharge.

Le 3ème jour on voyait très bien qu’elle était douloureuse, une mini crise RGO je pense, ajouté a l’air de la montagne, le nez bouché, les lavages de nez… mais elle est restée un amour.

Notre vol retour

Notre retour a été plus tumultueux. Déjà mon a vol a été annulé et j’ai du rester de 8H30 a 13H50 dans l’aéroport a attendre l’autre vol et j’ai du faire une escale avec 50min de pause entre les 2 avions… Stress ++ de gérer Roxane qui déjà ne dort que très peu en temps normal, elle commençait a être a bout a 12h30. Je ne voulais pas faire 2 décollages/atterrissages et pour le coup j’ai pas eu le choix.

Le contrôle a été différent, on m’a fait enlever Roxane de l’écharpe de portage – on m’a aidé en la tenant – mais j’ai dû remettre l’écharpe avec elle dans les bras … pas pratique même si elle est sans noeud.
On a été me contrôler l’eau des biberons + la bouteille de 50cl, et encore ils voulaient me la faire jeter mais j’ai bien précisé que c’était pour elle.  Ils ont voulu me demander une ordonnance pour le Doliprane (celui pour les enfants), je l’avais mais j’ai demandé si sérieusement il en fallait une pour un médicament délivré sans ordonnance…. J’y ai passé 10min, ils ont usé ma patience….

Je vais passer le fait qu’on ne m’a pas du tout aidé a monter/descendre mon sac a langer à Marseille – c’est des passagers qui se sont proposé – qu’on m’a demandé plus d’une fois pour  » mon confort «  de me mettre en premier pour ne pas être bousculé et avoir la place et le temps. Que les toilettes les plus proches étaient pour hommes et handicapés et que j’ai changé Roxane dans un toilette handicapé au sol posée sur une veste et changé sur le matelas a langer de voyage,pour ne pas courir a l’autre bout de l’aéroport avec un sac a dos et un sac a langer qui pèse une tonne juste pour avoir accè aux toilettes femmes et bébé.
Sans compter que quand t’es seule et qu’en plus dame nature a décidé que c’était le weekend idéal pour débarquer, te fait aller au toilette pour te changer avec ta fille allongé sur ton gilet. Parce qu’aller aux WC avec elle en écharpe pas de problème mais pour manipuler en dessous…non merci !

dav

Entre nos 2 vols, qui devait être avec pause de 50min réduite a 35min… j’ai du changer Roxane et filer (encore une fois) a l’autre bout de l’aéroport pour la changer. Et, parce que sinon c’est pas marrant, selles jusque dans le dos et pipi 4 fois au moment du change…. donc on a fini par changer tout le body. Ah oui l’avion, ça peut provoquer des ballonnements ou dans le cas de Roxane, un débouchage d’intestin.

En dehors de toute notre poisse, le 1er vol s’est passé nickel, a jonglé avec l’eau et Sophie la girafe. Il n’a duré que 30min mais s’il avait duré plus longtemps elle se serait endormi. Et le 2nd vol, elle a dormi du décollage a l’atterrissage avec une phase de réveil de 10min pour faire du charme au passager a côté de moi et finir le biberon.

Il y a des passagers qui étaient là du 1er vol qui nous ont suivi au 2nd, et le monsieur a côté de moi me disait qu’il savait que ça allait bien se passer parce qu’au premier vol c’était nickel, il m’a même demandé si c’était une habtiuée. Elle a chouiné un peu plus de fatigue sur le 2nd vol mais ça n’a pas duré longtemps.

Par contre Roxane a bu beaucoup d’eau sur le retour, trop perturbée, trop décalée, elle était pas au top de sa forme diront nous. J’ai lâché prise sur les quantités et j’ai rien forcé. Mon but était qu’elle n’est pas mal a ses oreilles et qu’elle soit hydraté. Tant pis pour le reste.
Cette journée retour a été très éprouvante pour elle, elle nous a fait une bonne crise de pleurs de décharge et ne s’est réveillé que le lendemain matin.

Bilan de notre séjour

J’ai envie de dire qu’il était positif même si pas de tout repos !

A changer quelque chose…. j’aurai rien changé ! On a fait comme a notre habitude et pourtant Roxane est vraiment passé par tous les états…

Des biberons jamais fini, ils ont tous duré 1h (d’habitude j’en ai au moins 1 ou 2 par jour qui dure 10min), des lavages de nez a gogo, douloureuse, fatiguée, , mais aussi souriante, des rires surtout la veille du départ où il y avait moins de monde et elle se sentait mieux…. j’ai géré comme j’ai pu et je suis ravie de voir que tous les vols se sont bien passés !

Si tu as une totoche hésites pas a la donner a bébé lors du vol mais garde toujours de l’eau près de toi au cas où.

dav

Publicités

7 réflexions sur “4 mois de toi : 1er voyage en avion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s